Quelles sont les raisons du choix de ces métiers ?
Par l’Association de l’École de la Communication de Sciences Po.

Diapositive2.JPG

Nos questions :

  • Que pouvez-vous faire pour faire connaitre la diversité de vos métiers et pour nous donner la possibilité de choisir en connaissance de cause le métier qui nous conviendrait le mieux ?
  • Comment crédibiliser les métiers de la communication et lutter contre les a priori du secteur auprès de la société ?
  • Qui sont ces jeunes qui ont choisi les métiers de la communication ?
    Notre génération de jeunes qui veulent travailler dans la communication , nous nous caractérisons avant tout par notre diversité d’origines: nous avons suivi des parcours scolaires très différents et nous avons des centres d’intérêts très variés.
    Nous avons auss des choix alternatifs de carrière très diversifiés : si nous n’avions pas choisi la communication, certains d’entre nous auraient fait des relations internationales, d’autres de la littérature, de la recherche, de l’art et des sciences ou bien encore travaillé dans des cabinets de conseil en stratégie. 
    Malgré notre absence d’unité dans nos profils, nous nous sommes tous retrouvés sur ce domaine. On pourrait peut-être donc considérer la communication comme étant au-delà d’un métier et surtout un domaine très attractif qui est capable d’attirer aujourd’hui  des jeunes venus d’horizons vraiment très différents.
  • Qu’est-ce qui motive notre choix de carrière dans ce domaine ?
    Nous sommes dynamiques et recherchons avant tout des métiers qui nous permettront de mettre notre créativité en avant, tout en appréciant les enjeux stratégiques de ces métiers.  On pourrait donc dire que nous sommes tous réunis dans notre désir de travailler dans des métiers qui font appel à la créativité.  Mais nous sommes aussi fédérés par le fait que nous avons choisi nos métiers par passion et par affinité.  Pour la plupart d’entre nous, ce choix est aussi un choix qui porte en lui une promesse de variété et d’ouverture, étant donné le côté vaste de la communication. 
    Pour certains parmi nous, notamment ceux qui s’intéressent aux domaines artistiques, ce choix de carrière est rationnel car il nous permet de gagner plus qu’on ne pourrait si nous étions des jeunes écrivains ou acteurs, mais tout en exerçant des activités créatives.
  • Comment nous sommes nous intéressés à la communication ?
    Certains parmi nous affirment être fans de la pub depuis le plus jeune âge, mais pour la plupart l’intérêt dans la communication est venu plus tard.  Comment il est venu?  Pour plusieurs entre nous, il est venu seulement lors du besoin de choisir une orientation pédagogique plus ou moins définitive qui devra déboucher sur l’entrée sur le marché du travail.
    Nous avons surtout découvert le secteur grâce au bouche à oreille informel, donc en général pas à partir de rencontres professionnelles organisées à cet effet. Plusieurs parmi nous n’avions jamais pensé à la communication avant de faire, un peu par hasard, des stages en agence (ou avant d’avoir entendu des amis qui faisaient des stages intéressants en communication partager leurs expériences).  Nous avons aussi fait des stages dans des entreprises qui ont mis en avant le rôle central que la communication a en entreprise.
    Certains d’entre nous ont aussi compris lors de nos premiers stages que la communication est essentielle dans la mission et l’oeuvre de certaines ONG ou que la communication est nécessaire pour défendre certaines causes.  C’est ce qui a donné envie aux plus idealistes d’entre nous de s’orienter vers ses métiers, pour se mettre au service de ces causes.
  • Qu’est-ce que nous regrettons ?
    Pour nous, la communication est un univers qui reste un peu caché. En effet, la communication sur les métiers reste informelle et le secteur semble ne pas faire beaucoup d’efforts pour communiquer plus aupres de nous. Il y a peu de rencontres métiers, et peu de possibilibités d’échanger avec des professionnels.
    Une des conséquences de ce manque de communication sur les métiers, est que nous sommes obligés d’avoir recours à des stages qui sont soit effectué en césure, soit en fin d’études afin d’en apprendre un peu plus.  Une autre  conséquence du manque d’information et de communication est la peur que nombreux parmi nous ont de faire le mauvais choix professionnel, d’où l’importance des stages qui nous permettent de valider nos projets professionnels. 
    Nous avons presque tous choisis la communication malgré le manque de reconnaissance.  Souvent nos parents et nos amis ne comprennent pas vraiment ce qu’est la communication, voire ont des a priori assez négatifs.  Un des grands enjeux seraient donc de réhabiliter ces métiers qui sont souvent associés au bla bla, au pipot et aux discours creux.