Les enjeux qu’essaye de relever JC Decaux avec Vélib’.
Une idée guide leurs travaux : proposer des services physiques et numériques en milieu urbain exclusivement financés par la publicité, autour d’un constat : aujourd’hui la mobilité urbaine doit être durable, économique, ouverte à tous, sans intervention humaine, autorégulée, sans guichet, avec une carte….
Vélib est un moyen de transport de masse qui s’adresse individuellement à chacun. L’un des clés de son succès : l’interdistance entre les stations (pas plus de 300 mètres).
Contrairement à une idée reçue, l’accidentologie est en baisse, au regard du nombre de personnes transportées. En revanche, on constate deux spécificités bien parisiennes : le vol (8000 vélos volés)  et le vandalisme (16 000).
Quelques chiffres : 150 stations, 20 000 vélos, en moyenne 80 000 personnes utilisent Vélib chaque jour, le trajet moyen parcouru s’établit à 2.2 kms.et 40% des trajets se font uniquement sur Vélib (60% combinent Vélib et un autre moyen de transports), 46% des personnes qui utilisent Vélib utilisent moins leur voiture…

Les enjeux liés au développement des points de vente.
Contacts physiques réels avec la marque, ces points de vente, confrontés au rôle joué par Internet, doivent apporter une valeur ajoutée importante.
Venir dans un point de vente est désormais un vrai choix qui peut présenter en outre une dimension expérentielle.(exemple : un magasin où l’on apprend, ou l’on expérimente…)
Les défis à relever sont de 4 ordres :

  • La performance. Un point de vente re-designé doit générer une croissance du CA.
  • Le budget, toujours plus serré.
  • Le développement durable qui fait appel à plus de créativité, d’innovation, d’audace.
  • La communication, dans ses différentes composantes (commerciale, corporate…).

Si le point de vente change la perception de la marque, il change  aussi les comportements des collaborateurs. C’est le « design management ».
Le design appliqué aux points de vente, intégrant les défis actuels, est  appelé à jouer un rôle clé dans les années à venir, surtout lorsque l’on constate que la durée de vie d’un concept store est de 4-5 ans…