Pensées receuillies sur Post-It, à la suite de la rencontre Tortue Bleue du 14 juin 2010 sur le thème « Quel est le storytelling de notre époque ?« .

POUR MOI, CE SOIR, PRENDRE UNE LONGUEUR D’AVANCE, C’EST…

 

 » pouvoir réapprendre à rêver à travers le storytelling ! « 

 » parler pour s’engager à faire ; faire pour être fière d’en parler ! « 

 » poser l’action juste au bon moment. On ne sait pas ce qui nous attend… »

 » … ne plus se raconter d’histoire ! « 

 » Entre politique et entreprise, le storytelling pose la question de la cohérence des histoires. En politique, la rentabilité et l’immédiateté du résultat, prouvent qu’en entreprise il faut s’inscrire dans le réel. « 

 » Faire la différence entre l’expertise en communication et le parler vrai. Le second seul garantit la longueur d’avance… »

 » Souvent l’Histoire et sa réalité tangible, décident quelle histoire restera dans les mémoires (Pétain ou De Gaulle ?) Malheur aux vaincus ! « 

 » Les hommes passent, les histoires restent. « 

 » Faut-il convaincre ou persuader ? … mais avec simplicité, créer une histoire qui donne envie d’y croire… une histoire vrai. « 

 » c’est … continuer à écrire l’histoire de la Tortue ! continuer avec tant de spontanéité et d’excellence ! Mille bravos ! Chaque fois plus neuf ! Bel anniversaire. «