all contents,olivier breton,axel ganz,parisberlin« LA RÉVOLUTION MÉDIA EST EN MARCHE, ACCROCHEZ VOS CEINTURES ! »

Lors d’une soirée-débat du think tank parisien La Tortue Bleue, le 17 janvier à Paris, Axel Ganz, ancien dirigeant de Prisma Presse, fait l’état des lieux des médias sans oublier d’évoquer les défis qu’ils auront à affronter.

Aujourd’hui, non seulement les médias ont changé mais aussi les consommateurs et surtout, ils continueront à le faire. Le secteur des médias subira de profonds changements, un vrai « chamboulement » selon Axel Ganz et il s’agit là de changements structurels. Le paysage médiatique n’a jamais été aussi vaste, all contents,olivier breton,axel ganz,parisberlinaussi abondant qu’aujourd’hui. Mais il faut savoir que malgré cette richesse, il n’y a aucune chance de séduire le consommateur si le produit ne lui plaît pas, dit Axel Ganz et déclare la mort du lecteur classique. Il s’agirait aujourd’hui plus d’un nomade média qui consomme les médias de façon transversale, selon ses goûts. Le nomade connaît tout, il essaie tout mais finalement, il ne consomme pas ce qui ne lui plaît pas. L’offre médiatique augmente en permanence, aussi grâce aux nouveautés techniques, et tous les nouveaux magazines, les nouvelles applications essayent d’attirer le consommateur.

Quels sont donc les défis, les risques et les opportunités pour les médias dans la bataille autour de l’attention du consommateur ?

L’information étant accessible un peu partout, elle risque d’être banalisée. C’est pourquoi les journaux sont obligés de créer des contenus uniques et singuliers pour pouvoir rester compétitifs. D’après Ganz, la radio subira probablement les moindres changements tandis que la télévision en subira les plus importants. L’arrivée de la télévision hybride transformera les salons dans de vrais centres de travail, communication et loisir et cela obligera les chaînes de réagir plus rapidement aux besoins et aux souhaits du spectateur. Internet, le média le plus technologique et le plus nouveau, subit actuellement un certain désenchantement après des années d’euphorie. Les réseaux sociaux, les plateformes commerciales et les moteurs de recherche mis à part, le net n’arrive pas à un énorme succès. Les efforts de la part des éditeurs sont longs et les investissements sont importants. Mais selon Ganz, la gratuité met en danger les contenus de qualité car les internautes préfèrent toujours les offres gratuites.

À quoi ressemblera alors le marché de demain ?

Dans l’année 2020, chacun aura au moins un support mobile dont 80% avec une connexion à haute définition, prédit-il. Par conséquent, le consommateur aura à tout moment accès à des contenus médiatiques et les différents acteurs seront fortement concurrencés les uns par les autres. Ils devront être très attrayants pour que le consommateur soit prêt à payer pour des offres de bonne qualité.

Le plus important d’après Axel Ganz, c’est de combattre la gratuité afin de pouvoir continuer à fournir des contenus de qualité. Autrement, l’information serait banalisée et le marché risquerait d’être détruit.

 

Olivier Breton, Président All Contents & All Contents Presse
Membre Administrateur de La Tortue Bleue
www.magazine-paris-berlin.com |  www.allcontents.com

Source : http://www.magazine-paris-berlin.com/index.php?option=com_content&view=article&id=3336