Une question difficile met dans l’embarras car cela surprend. Tout le monde craint de devoir gérer ce type de situation. C’est pourtant une vraie opportunité pour se distinguer de ses compétiteurs, si on prend en compte ce qui suit : répondre à une question difficile s’apparente à une gestion de crise.
MÉTHODE
a- Reconnaître qu’il y a question difficile : « Vous me posez une question difficile »; incidemment cela valorise son auteur. C’est aussi une façon d’accuser réception.
b- Puis remettre cette question en perspective – à travers cette question vous vous interrogez sur… – C’est donner du sens à la question qui est posée et s’assurer que l’on a bien compris.
c- Enfin, répondre à la question en donnant des exemples précis. Structurer si possible la réponse en plusieurs points et en annonçant premièrement, deuxièmement.