Cette étape est importante et souvent difficile à concrétiser. L’exécution du plan sera finalement plus simple. C’est la même difficulté pour le réalisateur de film – écrire son scénario puis découper la production – ou pour le chef de produit qui veut lancer une nouvelle offre sur le marché. Trouver les bonnes étapes, choisir les moyens. Tout cela demande de la réflexion.
Maintenant commence un vrai changement dans la méthode de préparation ; il s’agit presque d’un changement culturel pour établir mon plan d’action : je m’intéresse dans un premier temps davantage à l’autre, à celui qui va choisir son candidat ! Je ne me concentre pas sur moi, ni sur mon CV.
• Phase 1 : je commence par une étude du contexte dans lequel se situe l’entreprise visée, l’institution, l’administration où j’aimerais postuler. Puis progressivement, je me renseigne sur les principaux acteurs du secteur puis sur la fonction qui m’intéresse. C’est un vrai travail !
 • Phase 2 : j’identifie les entreprises voire les personnes que je pourrais solliciter pour enrichir ma connaissance du sujet.
• Phase 3 : j’imagine ce que je pourrais leur apporter comme bénéfice, intérêt opérationnel rapidement… Un recruteur ne choisit pas les meilleurs candidats, mais ceux qui vont lui apporter le meilleur service ! C’est de ma capacité à montrer que je peux apporter plus, ou différemment des autres compétiteurs que je gagnerai des points.
• Phase 4 : je me connecte à l’entreprise et dois trouver un moyen pour attirer son attention. Là encore, il ne s’agit pas d’imaginer comment je présente mon meilleur profil mais quels services je vais pouvoir rendre. C’est souvent sur cette base que j’obtiendrai un rendez-vous en apportant un service immédiat à celui que je cherche à rencontrer.
NE JAMAIS OUBLIER : Je dois être une valeur ajoutée pour l’entreprise